<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=157568251604410&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Et si vous recrutiez grâce à Fortnite ?

Rassurez-vous, si vous ne connaissez pas bien Fortnite, cela ne vous empêchera pas de comprendre cette article, qui est bel et bien consacré au recrutement digital !

Si vous n'en avez jamais entendu parler, c’est que vous n’êtes ni adepte de jeu vidéo, ni parent d’adolescent, ni fan de pop culture !

Fortnite, la nouvelle arme du recrutement ?Fortnite est le jeu vidéo le plus populaire du moment

Difficile en effet de passer à côté de ce qui est probablement le plus grand phénomène de l’histoire des jeux vidéos. 

Fortnite compte 125 millions de joueurs dans le monde, qui passent entre 6 et 10 heures par semaine (souvent beaucoup plus !) à essayer de dézinguer leurs petits camarades depuis leur PC, leur Playstation 4, leur Xbox One ou encore leur Nintendo Switch.

De tels chiffres d’engagement feraient rêver tous les marketeurs du monde (mais ce n’est pas le sujet) !

Le principe de Fortnite est d’une simplicité enfantine : votre personnage virtuel débarque en aile volante sur une île où vont s’affronter 99 autres guerriers (tous contrôlés par des joueurs réels partout dans le monde).

Sur place, des armes et du matériel sont disséminés qui vous permettront d’atteindre l’objectif final de chaque partie, rester le dernier en vie (last one standing).

Un seul vainqueur pour 99 perdants, ne serait-ce pas la métaphore de quelque chose qui nous est familier ?
Le recrutement, bien sûr !

Alors, Fortnite est-il la solution ultime pour trouver le candidat idéal ?

A la fin, il ne peut en rester qu’un

L’idée (cynique) que des candidats se battent entre eux pour décrocher un emploi a été souvent exploité par le cinéma comme dans le film « Le Couperet » de Costa Gavras.

J’imagine que certains recruteurs, exténués par l'enchaînement d'entretiens peu fructueux, ont eux aussi fantasmé un tel scénario à la machine à café:

« - Tiens, plutôt que perdre du temps à choisir, si nous mettions tous les prétendants dans une arène avec une épée et un bouclier et que nous embauchions le survivant ?

- Ah oui, pas bête !».

C’était peut-être envisageable à l’époque de la Rome antique, mais ce n’est plus tellement la tendance en 2018 (qui a dit « hélas » ??).

En revanche, ce qui est terriblement créatif, c’est d’utiliser un jeu vidéo comme Fortnite pour faire passer un entretien d’embauche.

Une petite danse ?

Embaucher grâce à Fortnite, c'est exactement ce qu’a fait l’agence de publicité Dare.Win, avec un succès spectaculaire ! 

Voici la proposition de l’entreprise :

Une agence a utilisé Fortnite pour son recrutementL'agence a réalisé des entretiens d'embauche en pleine partie de Fortnite

Cette approche très créative a permis de récupérer plus de 600 CV en quelques jours, tout en diffusant une image de sa marque employeur très « cool » auprès de tous les autres candidats (et même la BBC).

Gagner du Earned Media grâce à du Owned Media, à la Super Agence, on adore ! Bravo confrères.

Outre le succès quantitatif directement lié à la popularité extraordinaire d’un jeu vidéo, le principe-même de ce type d’entretien permet de mieux révéler la personnalité du candidat.

C’est d’ailleurs ce qu’indique le directeur de création de l’agence, Damien Foui, à l’origine de l’idée

"Le jeu libère la parole et cela permet aussi de voir les candidats en dehors de leur zone de confort".

Un des candidats recrutés a eu la bonne idée de faire un petit pas de dance imitant les célèbres chorégraphies de victoire des personnages de Fortnite (tellement célèbres que des écoles de danse les proposent en Angleterre).

Cela peut paraître farfelu mais ces ballets constituent un élément marquant de la culture autour de ce jeu. Rappelez-vous la célébration de Griezmann après son pénalty marqué contre la Croatie en finale de la coupe du monde.

Danse Fortnite de GriezmannLa célèbre danse "Take the L" de Fortnite, jouée par Antoine Griezman.

Cette brillante stratégie (directement inspirée des techniques de Growth Hacking) s'appuie donc sur un fort ancrage culturel construit autour d'une logique d'un jeu-événement et de challenge.

A quel type de méthode de recrutement peut-elle être identifiée ?

Recrutement événementiel et recrutement par challenge

Contrairement à ce que l’on aurait pu penser sur l’initiative de Dare.Win, il ne s’agissait donc pas en réalité de sélectionner les deux meilleurs joueurs de Fortnite (ce qui n’aurait pas eu beaucoup de sens, vous en conviendrez), mais plutôt d’observer les réactions des candidats lorsqu’ils sont dans un contexte psychologique différent du traditionnel entretien.

En outre, cela permet de proposer une expérience candidat mémorable !

Cliquez pour télécharger la checklist Inbound Recruiting

C’est ce qui différencie deux approches innovantes du recrutement : le recrutement événementiel et le recrutement par challenge.

On a parfois tendance à les confondre car, dans les deux cas, il s’agit de mettre l’accent sur les compétences et les softskills du candidat plutôt que sur le CV.

Pourtant il s'agit de deux approches bien distinctes.

Le recrutement par challenge consiste à mettre plusieurs candidats dans une situation comparable à celles qu’ils auront à traiter dans leur futur job.

Voici un exemple de ce que propose une startup spécialisée dans le recrutement par challenge : Coxibiz

Un exemple de recrutement par challengeLa solution proposée par Coxibiz permet de mettre en situation les candidats via une plateforme virtuelle

Dans ce cas de figure, on évalue la capacité du candidat à être performant dans une mise en situation proche du réel. Il s’agit de tester les compétences, pas nécessairement l’adéquation de l’individu avec les valeurs de l’entreprise.

A l’inverse, le recrutement événementiel, dont le spécialiste en France est la société toulousaine Feelinks, permet d’une part d’analyser la capacité du candidat à faire face à des problèmes (Softskill) mais donne également beaucoup d’indications sur sa compatibilité avec l’état d’esprit général de l’équipe où il pourra évoluer (Culture fit).

Feelinks propose du recrutement événementielAvec Feelinks, candidats et recruteurs peuvent s'affronter au babyfoot

« On peut en savoir plus davantage sur quelqu’un en une heure de jeu qu’en une année de conversations » écrivait Platon.

En introduisant de cette manière le jeu dans le processus de recrutement, on permet donc aux équipes de gagner beaucoup de temps et d'éviter les mauvais recrutements qui coûtent si cher.

« Bref, en gros, tout ça c’est de la gamification, non ? »

En fait.. non, pas du tout !

La gamification (ou en bon français, ludification) pour le recrutement, c’est encore autre chose… contrairement à ce qui est avancé dans cet article.

La gamification consiste à transposer des mécanismes fréquemment utilisés dans les jeux vidéo (comme les systèmes de récompense ou de montée de niveau) dans un domaine non-ludique, généralement sur des sites web d’entreprise.

Un environnement gamifié ne ressemble pas nécessairement à une interface de jeu vidéo, et n’utilise pas une plateforme externe comme Fortnite, qui ne permet pas de récupérer des KPIs pertinents.

La gamification est un fort outil d’engagement candidat qui, paradoxalement, se retrouve fort peu sur les sites carrières en France.

Voici à quoi ressemble un espace candidat gamifié :

Gamification pour le recrutementUn exemple de gamification pour le recrutement

On retrouve les systèmes habituels de classements, de badges et de progression, qui permettent aux candidats de se situer dans le processus de recrutement.

La gamification ne doit elle-même pas être confondue avec le Serious Game, dont la nature est proche du recrutement par challenge.

Cet outil de recrutement/sélection existe depuis le XVème siècle, notamment utilisé pour la détection et la formation des militaires.

Son objectif est de rendre attrayante la dimension sérieuse d’une activité en introduisant de l’interactivité, des règles et éventuellement des objectifs ludiques.

Compte tenu de l’origine de ce type d’activité, on ne sera pas étonné d’apprendre que le projet le plus ambitieux (et efficace) de Serious game a été lancé par … l’US Army, à travers le développement de son propre jeu de combat à la première personne : America's Army, lancé en 2009.

America's army : serious game pour le recrutementAmerica's army : le plus ambitieux serious game réalisé pour le recrutement

Un autre exemple fameux de serious game pour le recrutement a été proposé sur Facebook par la célèbre chaîne d’hôtels Marriott avec son jeu « My Marriott Hotel ».

marriottLe jeu vidéo "sérieux" proposé par Marriott pour engager ses candidats

Précisons que Marriott est l’une des toutes premières entreprises à avoir saisi l’importance de produire des contenus de qualité dans le but d’améliorer son recrutement : l’Inbound Recruiting.

Cliquez pour obtenir gratuitement votre e-book Inbound Recruiting

Son blog destiné à attirer des candidats, Marriott on the move,  existe depuis 2007 !

Game au vert

Recrutement événementiel, recrutement par challenge, serious game, gamification : jamais la dimension ludique n’aura autant été prise en compte dans la réflexion portée sur le recrutement.

La montée en puissance de générations biberonnées aux jeux vidéo va certainement inscrire cette tendance dans la durée.

Pourtant, on constate pour l’instant peu d’entreprises hexagonales qui investissent vraiment dans ces contenus à très forte valeur ajoutée.

Il s'agit d'une réelle opportunité car les premiers arrivés seront les meilleurs servis... comme dans Fortnite !!

Recruteurs, mettez-vous au jeu !

Topics: Inbound Recruiting, Gamification, Fortnite