<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=157568251604410&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

8 mythes sur la marque employeur à oublier immédiatement !

La marque employeur n'est pas une notion récente. Elle a été évoquée la première fois il y a près de vingt ans, en 1996, par Simon Barrow et Tim Amler dans la célèbre revue Journal of Brand Management. Pourtant, on a parfois le sentiment qu'il s'agit de quelque chose de totalement nouveau en France. Dans bien des cas, cela veut dire que c'est un concept mal interprété et mal appliqué.

Voici les 8 erreurs les plus souvent commises sur votre marque employeur qui méritent d’être clarifiées au risque de provoquer des dissonances dans votre message.

Mythe n°1 – Il suffit d'avoir un bon produit pour avoir une bonne marque employeur

Beaucoup de dirigeants pensent qu’avec un bon produit, ou une position de leader sur son marché, les candidats sont naturellement tentés de rejoindre leur entreprise.

Un certain prestige est certes favorable à une bonne image de marque employeur mais il n'y a rien de systématique.

Prenez l'exemple d'Amazon : la marque est incontournable dans le e-commerce. 

Et pourtant, son image de marque employeur n’est vraiment pas bonne, en grande partie à cause d’une vague de critiques subie en 2015 dénonçant les horaires interminables et le mauvais traitement des employés. 

 Un efficacité commerciale n'implique pas nécessairement une bonne image de marque employeur

Mythe n°2 - La marque employeur se résume au bon niveau des salaires et aux avantages en nature

Même si une bonne rémunération et des conditions de travail agréables sont importantes pour votre marque employeur, ce n'est pas suffisant pour la définir.

La bonne réputation d’une entreprise en tant qu'employeur repose sur plus que cela. Le respect des vos clients et de vos employés font partie des éléments qui font que votre entreprise est appréciée. 

Mythe n°3 - Son but est simplement d’attirer des candidats

Développer sa marque employeur sert à comprendre quel profil de candidat réussira le mieux dans l’entreprise pour l’aider à y parvenir.

Cel offre la capacité à détecter le bon candidat pour l’entreprise dans un ensemble d’excellents profils. 

Mais elle est également utile pour les collaborateurs déjà en poste, en leur permettant d'être plus satisfait de leur situation et en diminuant leur turn-over. 

Mythe n°4 - Il suffit d'obtenir un label de "Meilleur Employeur"

De nos jours beaucoup d’entreprises se reposent sur les labels de bien-être au travail du type Great Place to workTop employer, Most Attractive Employer pour s’assurer d’une bonne réputation.

De plus en plus galvaudés, ces labels perdent toujours un peu plus de leur crédibilité. Ils ne sont plus gage de qualité tant les écussons multiples sont affichés en bandeau de bon nombre d’entreprises. A l’inverse, une marque employeur est complétement unique (et demande davantage d’implication de la part de l’entreprise). 

Les opérations de communication essentielles au développement de la marque employeur sont à différencier du Talent brand, qui est l'image vraiment perçue des candidats et des collaborateurs (que l'on retrouve sur les pages de Glassdoor ou dans les avis Google). 

Mythe n°5 - Elle peut être élaborée par les RH, sans y mêler les employés

Pour que vous marque employeur prenne tout son sens, vous avez besoin du concours actif de vos employés, qui sont les mieux à même de communiquer sur les valeurs de l’entreprise. On parle alors d'ambassadeurs de marque employeur.

Donnez-leur la parole à travers des témoignages et attribuez leur un rôle important dans l’intégration de nouvelles recrues. 

Notons qu'il est également pertinent de collaborer avec le département Marketing, en particulier si vous souhaitez vous engager dans l'Inbound Recruiting.Cliquez pour obtenir gratuitement votre e-book Inbound Recruiting

Mythe n°6 - Elle peut être construite indépendamment de votre culture d’entreprise

Si les valeurs de votre entreprise affichent l’intégrité comme élément déterminant, alors l’intégrité doit également figurer dans les valeurs de votre marque employeur. 

Mythe n°7 - Elle concerne uniquement le recrutement

 Les valeurs de votre marque employeur doivent infuser dans tous les services de votre entreprise et pas simplement s’arrêter aux portes du département RH.

Toujours dans un souci de cohérence, l’expérience que vous proposez aux candidats, doit être également mise en pratique une fois qu’il prend ses nouvelles fonctions. 

Mythe n°8 - La marque employeur peut aller sans une bonne expérience candidat

Entre le moment où le candidat passif est pour le première fois exposé à votre marque employeur jusqu’au moment où il laisse son CV sur votre interface de gestion des candidatures, il faut que l’expérience soit cohérente tout au long de son parcours d’utilisateur-candidat.

 

New Call-to-action 

Rédiger quelques slogans et afficher des panneaux sur les murs de l’entreprise ne suffira pas à bâtir une marque employeur forte.

Vos actions dans ce domaine valent mieux que vos mots.

Topics: Marque employeur, Inbound Recruiting, E-reputation, Recrutement digital