[fa icon="calendar"] 26 sept. 2017 / by Sarah Mouton

Sarah Mouton

  • Linkedin

A l’époque où j’étais sourceuse (notez que je trouve ce mot assez laid...), j’analysais des pages et des pages de profils, j’envoyais des dizaines de demandes de connexion et de messages quotidiennement.

J’ai beaucoup appris au fil du temps et me suis sans cesse améliorée, au point de me poser les mêmes questions que se pose un Marketer :  quel message envoyer ? à quelle heure de la journée ? Sur quel ton ?

Toutes ces questions m'ont amenée à imaginer à quoi ressemble le sourceur du futur ?

De nos jours, la génération des millenials a radicalement changé l'approche classique du recrutement.

Le taux de réponses des jeunes développeurs sur LinkedIn est ridiculement bas. Ils considèrent tout simplement les sollicitations comme du spamming.

Ils préfèrent échanger avec des personnes qui leur ressemblent et les comprennent. Pas avec ceux qui essayent de leur « vendre » un job.

C’est pour ça que le métier de sourceur s’apparente désormais de plus en plus à un métier de marketer et même d'Inbound Marketer. 

Le sourcing consiste désormais à identifier des profils, entrer en contact de façon personnalisée, recevoir des réponses et entretenir le lien pour construire une relation de confiance et créer une communauté.

Le sourceur du futur doit bâtir une relation avec les candidats

La tâche n’est pas aisée, mais le sourceur actuel peut s’appuyer sur la technologie autant que sur son expertise pour faire une très bonne première impression.

Il se base aussi sur 10 qualités que l'on retrouve chez tous les bons spécialistes du sourcing :

  •  L'esprit de compétition
  •  Le goût du risque
  •  La capacité d'influence
  •  La bonne attitude
  •  L'attrait pour l'innovation
  •  La ténacité
  •  L'agilité
  •  La curiosité
  •  L'organisation
  •  L'empathie

Les voici résumées dans une infographie :

Les 10 qualités du sourceur du futur

Pour aller plus loin, et anticiper les évolutions probables du futur à moyen terme, le sourceur du futur possède trois autres cordes à son arc.

1 - Une maîtrise technique et fonctionnelle du marketing digital

Sans Marketing, point de salut pour le sourceur ?

C'est probable.

Vous pouvez avoir trouvé les meilleurs profils qui soient (le fameux mouton à 5 pattes que votre client recherche) mais s’ils ne répondent pas à vos messages, cela n'aura aucune valeur.

Il y a des chances que les talents ne vous répondent pas car ils ne voient pas la pertinence de votre proposition.

Gardez à l’esprit l’efficacité du Marketing en mettant en avant une offre commerciale claire, ce qu'on appelle la USP ou Unique Selling Proposition. Dans le domaine du recrutement,  dans son article paru dans Forbes, appelle cela la URP (Unique Recruiting Proposition) qui "permettrait aux profils de talent de choisir votre entreprise plutôt que vos concurrents".

C’est maintenant (aussi) le travail du sourceur de comprendre sa cible, trouver du contenu pertinent, créer une offre irrésistible puis de tester son message afin de générer le plus de clics, de réponses et de conversions.

2 - Une capacité de segmentation de ses cibles

Je sais pertinemment qu’en tant que sourceur, on ne peut tout simplement pas personnaliser un message unique pour chaque candidat ciblé. En revanche, on peut tout à fait segmenter les profils par compétences, expérience ou par ville puis créer un message sur-mesure pour chacun de ces groupes.

Cette segmentation est rendue possible par les outils technologiques. Il faut juste mettre au point une méthodologie de différenciation efficace en amont, notamment en définissant des candidate persona

3 - Le souhait de bâtir des relations dans la durée

Je pense que le sourcing doit s’éloigner d’une vision à court-terme et se concentrer sur la création et l’entretien d’une communauté.

Pour cela, il faut envoyer des messages personnalisés de façon régulière et sans forcément proposer des offres de postes. Quelle révolution, n'est-ce-pas ?

Si vous arrivez à intéresser vos interlocuteurs en leur offrant du contenu différent, vous pourrez construire un pipeline de talents enthousiastes qui constitueront une véritable communauté (en non pas une simple base de données de CV).

Cliquez pour télécharger la checklist Inbound Recruiting

En possédant ces trois caractéristiques supplémentaires, le sourceur du futur voit son métier évoluer et il devient l'allié naturel de l'Inbound Recruiting. Pour le meilleur ?

Topics: Inbound Recruiting, Recrutement digital, Sourcing