<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=157568251604410&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

10 règles pour rédiger un titre accrocheur pour le web

L'écriture des titres ne devrait jamais être négligée. Passer un peu de temps à tester et à trouver la bonne accroche peut avoir un énorme impact sur votre trafic !

Voici 10 règles pour vous aider à rédiger un titre accrocheur pour le web, c'est-à-dire à la fois pour les moteurs de recherche et pour vos leads.

Un bon titre signifie que plus de personnes cliquent sur votre article quand ils le voient sur votre page principale de blog ou sur les réseaux sociaux.

Ainsi, le temps et l'effort que vous aurez passés à écrire un article ne sera pas gaspillé. 

Voici des indications utiles pour rédiger votre titre. Il est à noter qu'il ne s'agit pas de trouver des titres sensationnels qui vous feront gagner du trafic sur le court terme mais bien des titres qui mettent en valeur un article de qualité.

Quelles sont les conditions pour qu'un titre soit accrocheur pour le web ?

1 - Un titre doit (encore) être descriptif

Les règles strictes originalement imposées par le SEO ont beaucoup nuit à la créativité.

Beaucoup se lamentent aujourd'hui que les titres ne fassent plus appel à des jeux de mots ou calembours comme ceux de Libération

Ces titres sont amusants et ils ont encore de beaux jours devant eux dans le print mais le web a besoin de titres plus descriptifs

Les unes mythiques de Libération et ses titres humoristiques

Vos titres doivent renseigner l'internaute sur le contenu qu'il s'apprête à consulter !

Le problème avec les titres non descriptifs est qu'ils ne fonctionnent pas hors de leur contexte. De plus, le titre a un effet très important sur le ranking.

Un titre décalé et humoristique ne marche donc pas pour le SEO (pour le moment). 

Un titre a donc besoin avant tout d'indiquer au moteur de recherche, puis dans un second temps au lecteur, ce à quoi s'attendre

2 - Évitez les titres racoleurs 

La définition du piège à clics (clickbait en anglais) varie selon chacun mais tout le monde s'accorde sur les titres racoleurs. 

Ce genre de contenu pas du tout qualitatif arrive en bas de page des médias en ligne respectables. Ici, c'est un article du Point sur les attentats de Bruxelles. Et voici ce qui est proposé à la suite...

N'écrivez pas de titres racoleurs qui ne remplissent pas leurs promesses
Ça laisse sans voix n'est-ce-pas ? 

Les pièges à clic font également référence aux titres qui font des effets de manche et ne délivrent rien par la suite. Trop d'hyperboles, des promesses en tout genre, etc. 

Oui, les titres ont besoin d'être accrocheurs mais il y a un certain équilibre à trouver. Des titres qui promettent la lune et qui ramènent du trafic vont finalement décevoir l'internaute qui ne reviendra pas.

Cela ne peut pas être une stratégie gagnante sur le long terme dans une démarche d'Inbound Marketing, qui repose sur les notions de confiance et d'engagement

Call-to-action ebook 24 astuces

3 - Les titres doivent fonctionner de manière autonome 

Lorsque nous écrivons des titres d'articles, nous les plaçons en haut de page sans penser qu'ils seront souvent vu hors contexte, c'est-à-dire sans le texte qui suit. 

Ils seront vus dans des tweets, sur des fils d'actualité, dans des annuaires, sur la page de résultats sur les moteurs de recherche et plus encore. 

Capture_dcran_2016-04-08__22.41.23.png

Ces deux titres renseignent l'utilisateur sur le contenu qu'il va consulter et sont compréhensibles hors contexte.

4 - Pensez à la longueur des titres 

Le web restreint la longueur de vos titres. Garder cela en mémoire au moment de rédiger votre accroche. 

- Google montre les 55 à 60 caractères sur votre titre de page. Idéalement, assurez-vous de rester en dessous de 55 caractères ou bien prenez en compte la coupure qui aura lieu et voyez si la compréhension est brouillée ou non

- Les réseaux sociaux ont aussi des limites de caractères dans leurs titres. Par exemple, si vous voulez tweeter un article, en ajoutant l'URL et l'image. Le titre n'en sera que plus bref. 

- La longueur des titres sur les newsletters varie selon le support (mobile ou desktop). Plus le titre est court, plus il a des chances d'être vu dans sa totalité. 

Call-to-action ebook visibilité Internet

5 - Ne promettez pas des offres que vous ne pouvez pas honorer

Une accroche prometteuse qui amène vers un contenu décevant exaspère. Cependant, il s'agit parfois d'un manque de qualité.

Si vous annoncez "les meilleurs plans" alors que vous ne faites que reprendre des informations sans grande originalité glanées sur le web, vous allez décevoir. 

Il y a une certaine tendance à l'usage d'adjectifs hyperboliques sur le web qui s'apparente à de la surenchère de vente comme "les incroyables secrets qui vous feront gagner des fans à tous les coups". 

Si vous voulez oser ce genre de titre, vous devez vous assurer que le contenu qui suit soit à la hauteur. 

6 - Soyez concis

Comme nous l'avons vu dans le point 4, il y a un bon nombre de raisons qui incitent à créer un titre relativement court.

Observez vos titres. Est-ce que chaque mot qui les compose est essentiel ? Si ce n'est pas le cas, réduisez-les. 

7 - Observez ce qui fonctionne et répétez vos succès 

Regarder vos résultats d'analyse et déterminez les articles qui sont le plus partagés sur les réseaux sociaux.

Pouvez-vous observer des qualités communes à chacun d'eux ? 

Il est utile de regarder les analyses sur chacun des médiums. Ce qui fonctionne sur les réseaux sociaux n'est pas nécessairement pareil que ce qui marche en termes de trafic ou de conversion de leads

Obtenez gratuitement 20 images Business

8 - Ajoutez des mots clés dans vos titres

La règle a toujours été de faire tenir le plus de mots-clés possible dans un titre. Apparemment cet élément n'est plus aussi important pour Google.

Il faut cependant bien s'assurer que les mots-clés essentiels y figurent.

La pertinence plus que la fréquence

Cela vous aidera dans votre ranking, permettra que vos articles soient trouvés sur les réseaux sociaux ainsi que dans les requêtes Google. 

9 - N'ayez pas peur des listes

Il est facile de se moquer des listes, mais le fait est qu'elles fonctionnent bien sur internet

Tout le monde aime les listes. Ces formats indiquent que l'article a une forme bien définie. Par conséquent ils sont faciles à lire et à partager. 

Sur un échantillon de 10 articles publiés sur le blog de La Super Agence, 6 sont des listes.

Des articles qui répondent à une question marchent également bien. Dans chaque cas, la curiosité du lecteur est piquée et il clique. 

10 - Faites un travail collaboratif

Parfois, l'idée vient toute seule, mais il est souvent utile de discuter avec des collègues et une nouvelle idée va émerger.

Vous pensez peut-être que votre choix est le bon mais il arrive aussi que quelqu'un d'autre ait une meilleure idée encore. 

En résumé

Il y a des éléments essentiels à prendre en compte dans la rédaction d'un titre, des règles à suivre et des pièges à éviter.

Mais le titre doit également refléter la personnalité d'un site et son lectorat

Vous devez également changer le ton et la forme de temps en temps. Si tous vos titres ne sont que des listes, les lecteurs vont se lasser (à part si vous êtes Buzzfeed).

Topics: SEO, Inbound Marketing, Blog, Content marketing, Optimisation, Lead generation, Leads